10-02-22 Autres lieux, autres mœurs


Pour nous Européens, la fête du mariage djiboutien est aussi curieuse que différente de nos pratiques. Chez les Afars, le marié porte le costume et des attributs traditionnels. Il ne doit ni parler, ni sourire pendant la fête. Par contre, les femmes arborent leurs bijoux les plus clinquants, notamment ceux qui recouvrent leur visage. Elles posent, souriantes, auprès du marié, devant les vanneries qu’elles ont tressées elles-mêmes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :