20-02-22. Eaux violentes


Au pied de Dougoum

Ici, nous sommes au cœur du lit de l’oued. On peut apercevoir une maison en pierres sur la rive. Quand il pleut sur la montagne, le courant est violent. Il peut transporter des pierres de plusieurs tonnes. On se rappelle que cet oued a emporté un troupeau de vaches et un camion militaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :