16-04-22 Le chef d’état et moi


Je ne me fais pas d’illusion : quand je ramasse un sac en plastique ou un masque usagé, je ne bouleverse pas l’état de la planète. Mais quand un chef d’état décide de bloquer la production des objets polluants au profit des objets en bois ou en papier, il contribue réellement à l’amélioration de la santé planétaire. Nous pouvons, à la rigueur, être des lanceurs d’alerte ou des exemples à suivre, mais nous ne sommes rien de plus !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :