08-10-22 Cri de colère


La Charente à Rochefort

Alors que je me promenais tranquillement près de Rochefort, l’ancien grand port de la marine française, en longeant la Charente boueuse, déchirée par les lames tranchantes des voiles de quelque vieux gréement poursuivant les respirations lentes de la marée, je me trouvai soudainement pris par un léger sursaut de ma sensibilité abdominale et par la circulation inopinée d’un gaz qui n’a eu de cesse que de trouver une échappatoire pour se libérer de ma carcasse et qui, la trouvant, émît un bruit grave, roulant et tellement inattendu en ce lieu envahi par la végétation paisible d’une rive sauvage qu’une poule d’eau, réveillée au milieu de sa sieste, et outrée que l’on puisse ainsi la déranger, lança un cri qui ressemblait beaucoup à un rire moqueur, voire sardonique, et me plongea dans une vague de honte aussitôt maîtrisée par une mimique d’amusement et de compassion pour la nageuse au nez rouge.

2 commentaires sur « 08-10-22 Cri de colère »

  1. Ah! Ah!Ah! Juste vrai et la prose est égale à la sonorité entendue!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :