Épisode 3


Nous sommes restés longtemps à nous transpercer du regard. Puis, sans aucun lien, elle m’a dit :

– J’ai soif !

– Je vais chercher un peu d’eau.

– Merci. Fais vite !

Sans me connaître, presque instinctivement, elle cherchait à prendre l’ascendant sur moi. Je m’en rendais bien compte, mais je ne le refusais pas. J’étais heureux qu’elle m’impose son plaisir et sa quête. Je la trouvais très belle et j’imaginais qu’elle devait être également fort intelligente. Cette entrée en matière m’était inhabituelle. Je la trouvais intéressante. Rares sont ceux qui vont directement à l’essentiel. C’est peu de dire que je me suis empressé d’ouvrir la porte et l’une des fenêtres. Je ne sais plus si je bouillais de l’intérieur ou si je tremblais à l’idée de ce qui allait se passer et dont je sentais l’issue inexorable. Dans une telle solitude et un tel lieu où les forces de la nature s’imposent majestueusement à notre insignifiance, je savais que nous allions nous rencontrer pour nous protéger. Je le redoutais et je l’espérais.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :