APOPHTEGMES

OOOOOOOOOO

Tout acte, fut-il génial ou criminel, n’est que la conclusion d’une synthèse d’informations et de sentiments conscients ou non.

Reconnaître un petit peu de soi dans ses enfants et ses petits-enfants est l’un des bonheurs de la vieillesse.

Un ami m’apporte beaucoup même s’il ne me rapporte rien du tout.

L’homme n’invente pas, il résume.

L’homme n’est pas coupable, il additionne.

L’homme n’a pas libre, il assume.

La mode littéraire se vante de rechercher un esthétisme épuré. Le nudisme, même s’il a des adeptes convaincus, n’empêche pas la mode vestimentaire de rayonner de mille atours et de mille feux.

En littérature, je n’apprécie ni la rigueur scientifique, ni la mode langagière.

Lire nous aide à oublier le temps qui passe plus ou moins douloureusement.

Lire l’œuvre d’un auteur nous permet de rencontrer une personne, de connaître sa vie et de comprendre sa philosophie. C’est de cela dont nous avons besoin : avoir un modèle sous les yeux qui puisse nous servir d’exemple et nous aider à comprendre ce que nous faisons sur terre.

Aujourd’hui plus que jamais, ce que l’écrivain présente est lu par des personnes originaires du monde entier. Il est loin le temps où il écrivait pour la société réduite à son entourage. Comme le commerce, la littérature est mondialiste.

Les superstitions ont la dent dure. Il ne faut pas les laisser mordre n’importe qui !

L’un des travers de notre société est de croire que ce qui a été dit un jour l’est pour toujours. Non ! Il est important de redire, de ré-expliquer et de reformuler.

Il est toujours bon de rappeler qu’une invention résulte d’une somme de connaissances. De rien d’autre !

La vie n’est pas faite pour attendre la mort.

OOOOO

Il n’y a pas de liberté inhérente à la nature humaine. Ce que nous prenons pour de la liberté, ce n’est que l’obligation de choisir entre plusieurs contraintes.

OOOOO

La liberté, ce n’est pas avoir le choix, mais comprendre le choix que nous sommes obligés de faire.

OOOOO

Les lois artistiques sont faites pour être transgressées. Pas les autres.

OOOOO

Les médias ont rendu le doute incongru !

OOOOO

La critique négative est partiale et partielle si elle n’est pas accompagnée d’une critique positive.

OOOOO

Derrière mes horizons finissent mes infinis.

OOOOO

Je fais ce que je suis. Et je suis comme on m’a fait.

OOOOO

On ne connaît personne aussi bien que soi-même. D’où le travail de funambule de tout avocat.

OOOOO

Tout désir de communication passe par la séduction. La publicité en est la forme la plus intrusive.

OOOOO

Je me suis toujours soigné tout seul, alors si je meurs, comme d’habitude, je m’en remettrai !

OOOOO

Prendre un livre, le dévorer, le digérer et… marcher tout seul !

OOOOO

Invoquer le destin ou la fatalité, c’est faire preuve d’une grande paresse.

OOOOO

Encore plus vrai à l’heure des médias omniprésents : l’autre m’est essentiel !

OOOOO

Je ne parviens à condamner personne. Une erreur ne fait pas un homme.

OOOOO

Accepter l’enfermement ne rend pas libre. C’est juste rendre la tâche du geôlier plus facile.

OOOOO

Je n’arrive pas à désespérer : je dois avoir des hormones en trop !

OOOOO

Les superstitions et les rumeurs sont mieux défendues que les vérités scientifiques.

OOOOO

Parler de la pluie et du beau temps, ce n’est pas de la liberté d’expression.

OOOOO

Ne pas avoir confiance en l’autre est l’aveu de notre propre faiblesse.

OOOOO

Dans la course à l’angoisse, je risquais de faire un podium… Alors je freine !

OOOOO

A vivre dans la nature, on en vient à aimer l’humanité.

OOOOO

J’adore les éoliennes qui réveillent les paysages assoupis.

OOOOO

Toute phrase prosélyte est un manque de pudeur.

OOOOO

%d blogueurs aiment cette page :