22-10-22  Nouvel élan

Depuis trois ans, des étudiants de l’IUT Techniques Commerciales de La Rochelle s’intéressent à l’association des Femmes Abeilles. C’est un enrichissement très important pour notre groupe. Sentir leur passion, découvrir leurs activités, bénéficier de leurs projets, de leurs communications et de leurs réflexions, voilà de quoi nous réjouir et provoquer de nouveaux élans. Merci à elles et à eux !

15-10-22 Notre panier est-il percé ?

Vannerie de Dougoum

On a le droit de se poser des questions sur notre argent : Pourquoi les charges, assurances, taxes et impôts dévorent-ils nos salaires? Pourquoi la spéculation entraine-t-elle des coûts injustifiés qui dépassent largement nos capacités ? Pourquoi les politiques ne répondent-il pas aux besoins des citoyens ? Pourquoi les commerçants imposent-ils des modes tellement passagères et si coûteuses ? Pourquoi la bonne affaire est-t-elle trop souvent mauvaise ? Pourquoi notre panier est -il toujours vide ? Pourquoi nous estimons-nous toujours floués ? Et pourquoi donc tant d’habitants d’autres pays aimeraient-ils vivre chez nous ?

08-10-22 Cri de colère

La Charente à Rochefort

Alors que je me promenais tranquillement près de Rochefort, l’ancien grand port de la marine française, en longeant la Charente boueuse, déchirée par les lames tranchantes des voiles de quelque vieux gréement poursuivant les respirations lentes de la marée, je me trouvai soudainement pris par un léger sursaut de ma sensibilité abdominale et par la circulation inopinée d’un gaz qui n’a eu de cesse que de trouver une échappatoire pour se libérer de ma carcasse et qui, la trouvant, émît un bruit grave, roulant et tellement inattendu en ce lieu envahi par la végétation paisible d’une rive sauvage qu’une poule d’eau, réveillée au milieu de sa sieste, et outrée que l’on puisse ainsi la déranger, lança un cri qui ressemblait beaucoup à un rire moqueur, voire sardonique, et me plongea dans une vague de honte aussitôt maîtrisée par une mimique d’amusement et de compassion pour la nageuse au nez rouge.

01-10-22 La force du collectif

Notre Histoire a mis en valeur l’individualisme : la découverte du savant, l’exploit du sportif, le pouvoir du politique, l’invention du technicien, la pensée du philosophe… Les découvertes sociologiques actuelles mettent surtout l’accent sur l’intelligence collective et la richesse des réseaux qui débouchent sur des décisions et des créations positives. Une synthèse des opinions a fait émerger, par exemple, le choix de la démocratie et de toutes les libertés. Cette force collective est créative si deux conditions sont réunies : l’égalité des membres et l’absence de tout despote.

24-09-22 Interdits !

J’ai découvert en premier l’interdiction de manger trop cher. Puis trop sucré. Est arrivé ensuite le danger du trop gras. Plus tard, on nous a recommandé de ne pas manger trop salé. On a rajouté le trop « chimique » de la nourriture industrielle. On nous rabat les oreilles à présent du trop carné et du trop polluant en carbone. Que nous reste-t-il à manger ? Devons-nous prendre la phrase de Voltaire à la lettre et nous en aller cultiver notre jardin ? J’imagine béatement 70 millions de Français en train de bêcher leur bout de terrain.

17-09-22   Étudiants humanitaires

Judith, Juliette et Paul, Trois étudiants de l’IUT Commerce de La Rochelle, nous ont rendu visite au stand de l’Association des Femmes Abeilles.  Ils se sentent concernés par notre action : donner aux femmes les plus démunies l’accès à tous les besoins fondamentaux. Durant cette année scolaire, ils vont y travailler.

10-09-22. C’était une galéjade !

`

A un donneur de leçons, Galtier répond par une blague ! Il n’y a que les pisse-froid pour s’en offusquer ! Que celui qui ne dépense rien pour son plaisir et ne gaspille pas une once d’énergie lui lance le premier reproche ! Les autres sont des hypocrites qui voudraient peut-être s’inspirer des fatwas iraniennes…

03-09-22 Quelles valeurs ?

De nombreux chefs d’État dénoncent les « valeurs européennes » ou « occidentales ». Je veux bien qu’on récuse les « valeurs » fascistes, ou communistes, voire même capitalistes, qui viennent bien de chez nous. Mais est-ce qu’ils ne veulent pas récuser tout simplement les droits de l’homme, si gênants pour leur pouvoir ? Leurs valeurs ne seraient-elles pas essentiellement financières? …

27-08-22 Ce ne sont pas des monstres !

Pour avoir un peu vécu près d’une éolienne animée par le mistral, je peux témoigner que ces nouveaux moulins à vent ne sont pas monstrueux. Au contraire ! Les éoliennes ont une grâce pleine d’élégance et une superbe tout en maitrise. Comme les girouettes et les anémomètres, elles animent les paysages et nous informent sur la météo avec beaucoup de douceur. .

20-08-22 Nouveau QR Code

Pour aller directement sur la page de vente de mes livres, voici le nouveau QR code (à retrouver sur ma plateforme jeanmarieclaude.fr )

13-08-22 POINT DE VUE

Ici, le Bassin des Chalutiers devant l’Aquarium de La Rochelle. Un endroit tellement agréable ! Nous n’avons toujours pas rencontré une seule personne qui n’aime pas cette ville. Une telle unanimité est à la fois étonnante et évidente !

06-08-22  À MES LECTEURS

Je ne suis pas torturé par l’angoisse de trouver des lecteurs. Mais j’aime beaucoup que mes textes trouvent un écho. Un mot, un sentiment, et même un avis contraire répondent à mes attentes. Merci à ceux qui me portent cette attention et ce regard extérieur. Vous êtes ainsi ma respiration.

30-07-22 État de conscience

Nous prenons conscience de la terrible distorsion qu’il y a entre la connaissance et l’action. Nous savons que nous vivons accrochés à nos anciennes pratiques polluantes, à nos habitudes de consommation ainsi qu’à nos espoirs de rédemption. Mais nous comprenons en même temps que nos moyens d’agir sont minimes et dérisoires. A défaut d’être efficaces, nous nous rendons compte que tout changement se fera dans la douleur. Pessimistes ? Non ! Seulement conscients !

23-07-32 Abolition du droit de grève ?

Évidemment, le droit de grève ne peut être remis en question. Mais il n’y a jamais eu de droit à la prise d’otages, à la spoliation des biens, à la destruction des libertés individuelles et au crime organisé. Les manifestations violentes et agressives doivent être condamnées avec fermeté. Les grèves ne doivent concerner que les relations entre les équipes dirigeantes et leurs vis-à-vis. La manifestation dans la rue est une incongruité absolue à partir du moment où elle se retourne contre les citoyens eux-mêmes déjà malmenés par les problèmes de la société.

16-07-22 Marqués au fer rouge

De tous temps, des hommes ont trouvé de l’intérêt à signaler ce qu’ils possédaient : des moutons, des maisons, des voitures… Pour la même raison, les esclaves et les prisonniers étaient marqués au fer rouge. D’autres « propriétaires » ont usé de stratagèmes à l’égard de leurs femmes : réduction des pieds, allongement du cou, déformation du nez, des lèvres ou des oreilles, excision… L’effet de mode et l’esthétique ne peuvent pas être des explications suffisantes pour justifier ces violences. Alors la question est inévitable : quelles sont les raisons profondes qui poussent des hommes et des femmes à se couvrir de tatouages ?

09-07-22 Dans le brouillard

Le temps des certitudes en a pris un coup. Avec la pandémie, le réchauffement climatique, la guerre en Ukraine, le danger russe, les ambitions américaines et chinoises, les dictatures africaines, la crise financière et les éternelles disputes en France, on se sent actuellement dans le brouillard le plus dense qui soit. Je ne ferai aucun pari sur l’avenir.

02-07-22 L’île d’Aix

Depuis Fort Boyard

Impressionnante, la foule qui se presse vers l’île d’Aix ! Le mythique Fort Boyard y est pour beaucoup. Des vedettes couvertes de voyageurs arrivent de toutes parts : de Rochefort, de La Rochelle, des autres îles… Elles font un petit tour devant la bâtisse napoléonienne et déposent les touristes pour quelques heures sur le joyau des pertuis.

26-06-22 Être au féminin

Ce qui appartient à la femme est une affaire de femmes. L’homme n’a pas à prendre sa place. La vie quotidienne de la femme lui appartient en propre, c’est sa propriété privée, elle ne doit la concéder à personne d’autre. Elle ne doit être ni soumise, ni esclave, ni objet, ni sous la protection de personne. Elle se suffit à elle-même. Son corps lui appartient, il n’appartient à personne d’autre. Face a n’importe quel homme, qu’il soit son père, son frère, son mari ou son ami , elle est un être à part et à part entière. Quand elle allaite, quand elle met au monde, quand elle est enceinte, quand elle a ses règles, quand elle a des rapports sexuels, quand elle se coiffe, quand elle s’habille, quand elle se veut séduisante, quand elle marche dans la rue, quand elle travaille, quand elle a de l’argent, quand elle reçoit un héritage, quand elle fait du sport, quand elle étudie, quand elle aime et quand elle se marie, c’est elle qui doit décider ce qui doit être. Aucune constitution, aucune philosophie, aucune religion ne peut imposer le principe de soumission des femmes à des lois qui prétendent à la supériorité des hommes.

L’erreur historique de l’homme, c’est de croire que le fait de ne pas apprécier lui donne le pouvoir d’imposer. Non ! ses sentiments ne sont pas des arguments !

JMC

18-06-22  Berlin en ligne

Le Cube et la gare à droite

Arriver à la plus grande gare européenne et entrer dans le quartier de la réunification de la ville avec les bâtiments politiques. Traverser la Sprée pour longer le Reichstag à la coupole en verre. Continuer vers la porte Brandeburg. Continuer toujours tout droit vers le palais des empereurs Hohenzollern et le dôme de la cathédrale. Suivre cette ligne permet une remontée dans le temps de 400 ans !

Le Reichtag
La porte de Brandebourg

Le Dôme et les palais

11-06-22   À bicyclette…

Canal de Nantes à Brest

Il y a les Monts d’Arrée et les côtes découpées… Je pensais que les pistes de Bretagne seraient bien épuisantes. Eh bien, non ! Le canal de Nantes à Brest ainsi que de  nombreuses voies vertes permettent de faire de longues balades paisibles, entre amis, en couple ou même en famille. L’eau et la végétation reposent l’esprit et apportent des plaisirs bucoliques.

%d blogueurs aiment cette page :